Chroniques

Les chroniques de l'Association RITMA

Nous invitons tous les membres de la communauté oeuvrant en médecine alternative et complémentaire à nous soumettre leur texte ou chronique  (sous forme de PDF) afin que nous puissions en proposer la lecture à nos membres et au grand public.

Cet espace est ouvert à tous ! RITMA se réserve le droit de valider de la pertinence des textes soumis.

RITMA n'a aucune responsabilité quant aux contenus proposés dans ces chroniques.

 

BONNE LECTURE !

// 25 février 2014

LES ALLERGIES AU GLUTEN

La maladie cœliaque ou l’allergie au gluten est un problème digestif qui affecte l’intestin grêle. Elle apparaît à n’importe quel moment dans la vie, depuis l’enfance jusqu’à l’age adulte. Sa gravité varie d’une personne à l’autre. Les personnes affectées par cette maladie présentent une intolérance au gluten, ou plus exactement à l’alpha gliadine, une protéine composée du gluten. On retrouve l’alpha gliadine et le gluten dans plusieurs céréales communes. Le blé, le seigle, l’orge, l’avoine, le mais et le riz, toutes contiennent du gluten. Il faut noter, cependant que l’alpha gliadine ne se retrouve pas dans le riz ni dans le mais, alors qu’elle est présente dans les autres céréales. C’est pourquoi les personnes qui souffrent d’intolérance au gluten doivent avoir un régime particulièrement restrictif. Ils ne devraient pas manger de blé, de seigle, d’orge ni d’avoine ni aucun produit qui en contienne. Ils peuvent cependant manger du riz et du mais, même si ceux ci contiennent du gluten, ils ne contiennent pas d’alpha gliadine. Habituellement on recommande aux gens qui souffrent d’intolérance au gluten de ne pas manger d’avoine, mais de nouvelles recherches permettent de croire qu’ils peuvent l’essayer, sous toute réserve, et voir comment ils réagissent, certaines personnes, très allergiques ont bien toléré l’avoine.

Chez les personnes affectées par la maladie cœliaque, l’alpha gliadine endommage les muqueuses de l’intestin. C’est cette muqueuse qui assimile et transporte les liquides et les nutriments. Lorsqu’elle est endommagée, le corps devient incapable d’assimiler la nourriture dont il a besoin. A la longue cette intolérance et le manque d’absorption des éléments nutritifs créent de graves problèmes, comme la diarrhée, la perte de poids, la fatigue, l’irritabilité et des ballonnements. Naturellement la perte de vitamines et de minéraux est extrême. La partie la plus importante du traitement est le régime alimentaire, et c’est ce dont je vais vous parler, le reste du traitement relève de la médecine et seul un médecin peut traiter cette grave affection.

Voici le régime alimentaire suggéré et les aliments à éviter et même à bannir :

  • Tous les produits contenant du blé, sous quelle que forme que ce soit, ainsi que ses dérivés.

  • Le seigle et tous les aliments qui en contiennent.

  • L’avoine et l’orge, avec une certaine souplesse.

    N’oubliez pas que de nombreux produits » prêts à manger » contiennent du gluten. Le plus sur est de se concentrer seulement sur les aliments étiquetés « sans gluten ».

    Les aliments comme le mais, le riz, le soya, les pois chiches, le tapioca, la marante et les pommes de terre sont de bonnes alternatives. Ce serait aussi une bonne idée de couper un peu sur la lactose, un sucre du lait contenu dans la majorité des produits laitiers.

    Comme ces personnes ont des difficultés d’absorption, elles sont malheureusement, souvent sujettes aux carences en vitamines et en minéraux, ce qui peut les fatiguer beaucoup. Une multivitamine complète, des minéraux incluant du calcium avec vitamine D est souvent recommandée.

    La cause de cette maladie est mal connue. On suppose que ce peut être une déficience d’une enzyme du système immunitaire, alors qu’une autre théorie suggère une hérédité génétique.

    La bonne nouvelle c’est que c’est une maladie qui se contrôle et que la plupart des magasins de produits naturels ont tous des aliments sans gluten.

     

     

                                                       


Retour aux chroniques